UNESCO Convention on Cultural Diversity: CRIS Statement/ UNESCO Convention sur la diversité culturelle: Communiqué CRIS

The campaign for Communication Rights in the Information Society (CRIS:
www.crisinfo.org) welcomes UNESCO's near-unanimous approval of the Convention on the Protection and Promotion of Cultural Contents and Artistic Expressions. The Convention is a clear demonstration that governments recognize that culture cannot be reduced to a mere commodity. By endorsing the Convention, governments have shown that they are prepared to take positive steps to support cultural diversity in the age of global cultural industries.

However, while we support and encourage the ratification of the treaty, we have the following concerns:

* We would have liked to see stronger emphasis on the protection and promotion of cultural diversity within countries, especially indigenous cultures. We denounce the hypocrisy of those countries that suppress and destroy indigenous cultures internally while claiming to support cultural diversity beyond their borders. The CRIS Campaign will remain vigilant, and will condemn and mobilize against any attempt by any state to try and use this Convention to marginalise women, or to repress ethnic minorities, migrants, sexual minorities, or indigenous peoples;

* We applaud the elimination of language from earlier drafts of the Convention that would have supported and strengthened the current extremist copyright regime. However, the remaining unbalanced language on copyright in the Convention's preamble is a clear step backward from the 2001 UNESCO Universal Declaration on Cultural Diversity;

* We are deeply concerned by the failure to stress the importance of the public domain, fair use and creative commons;

* We deplore the fact that there is no mention of the need to end the theft of indigenous culture and traditional knowledge by the transnational copyright and patent industries;

* We will remain vigilant with regards to the Convention's relationship to other treaties, which as it stands is extremely ambiguous and therefore may encourage some trade ministers to ignore the Convention altogether in their negotiations.

With these concerns in mind, we call on:

* Governments to ratify the Convention;

* Civil society to closely monitor their national trade ministers first as they head to Hong Kong for the WTO negotiations and in all future bilateral or multilateral trade negotiations;

* Civil society, to mobilize and use the UNESCO Convention as a means to transform domestic cultural, media, and communications policy in order to bring about cultural justice.

Contacts: act AT crisinfo.org
More information: www.mediatrademonitor.org ; www.crisinfo.org

US press contact:
Sasha Costanza-Chock
607.351.5559

UK press contact:
Myriam Horngren
WACC/CRIS Network and Advocacy Coordinator
357 Kennington Lane
London SE11 5QY
United Kingdom
Direct line: 44 (0) 207 587 3018
Fax: 44 (0) 207 735 0340
web: www.crisinfo.org/www.wacc.org.uk
email: mh AT wacc.org.uk

****************************************************************************

La campagne Communication Rights in the Information Society (CRIS:
www.crisinfo.org) accueille favorablement l'approbation quasi unanime de la Convention sur la protection de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques. Cette Convention démontre clairement que les gouvernements reconnaissent que la culture ne peut être réduite à une simple marchandise. En endossant la Convention, les gouvernements ont démonté qu'ils sont préparés à prendre des initiatives positives afin de supporter la diversité culturelle à une époque où les industries culturelles sont globales.

Toutefois, et bien que supportant et encourageant la ratification du traité, nous exprimons les préoccupations suivantes :

* Nous aurions aimé voir une emphase plus forte mise sur la protection et la promotion de la diversité culturelle entre pays, et portant spécialement sur les cultures autochtones. Nous dénonçons l'hypocrisie de ces pays qui suppriment et détruisent la diversité culturelle au-delà de leurs frontières. La campagne CRIS demeurera vigilante, condamnera et se mobilisera contre toute tentative par n'importe quel pays d'utiliser cette Convention pour marginaliser les femmes, ou pour réprimer les minorités ethniques, les populations migrantes, les minorités sexuelles, ou les peuples autochtones;

* Nous nous félicitons de l'élimination du langage présent dans les versions précédentes de la Convention qui aurait supporté et renforcé le régime actuel extrémiste de droits d'auteurs. Toutefois, le langage non-équilibré portant sur le droit d'auteur présent dans le préambule de la Convention est clairement un pas en arrière par rapport à la Déclaration universelle sur la diversité culturelle adoptée par l'UNESCO en 2001;

* Nous sommes profondément préoccupés par l'incapacité de la Convention à souligner l'importance du domaine public, de l'utilisation équitable et de la créativité en commun;

* Nous déplorons le fait qu'il n'y ait aucune mention de la nécessité de mettre fin au vol des cultures autochtones et du savoir traditionnel par le droit d'auteur transnational et les industries du brevet;

* Nous demeurerons vigilants en regard à la relation qu'aura la Convention avec les autres traités, le texte actuel demeurant sous sa présente forme extrêmement ambigu à cet égard et pourrait à cet effet encourager certains ministres du commerce international à ignorer la Convention dans son ensemble dans le cadre de leurs négociations.

Gardant ces préoccupations en tête, nous appelons :

* Les gouvernements à ratifier la Convention;

* La société civile à suivre de près leurs ministres du commerce international respectifs alors que ceux-ci se dirigent vers Hong Kong afin de participer aux négociations de l'OMC, et de maintenir cette vigilance vis-à-vis de toutes les prochaines négociations commerciales bilatérales ou multilatérales;

* La société civile à se mobiliser et à utiliser la Convention comme un moyen de transformer les politiques culturelles, les politiques médiatiques et de communications domestiques afin de développer une justice culturelle.

Contact: act AT crisinfo.org
Pour plus d'informations: www.mediatrademonitor.org / www.crisinfo.org